Consultation

 

Close up full length portrait of Woman at osteopathic session. Therapist doing manipulative massage on belly.

Déroulement d’une consultation

La durée d’une séance chez un ostéopathe peut varier de 45 minutes à 1 heure selon le motif du rendez-vous. Elle se déroule en trois temps.
1) L’anamnèse ou interrogatoire
L’anamnèse, parfois longue, est essentielle à l’ostéopathe pour trouver l’origine de votre douleur. Certaines questions peuvent sembler sans rapport avec votre problème, toutefois, elles permettent à votre ostéopathe d’affiner son diagnostic. Toutes ces informations l’aideront à orienter et adapter ses tests et son traitement à l’histoire de votre corps et de vos douleurs. Donc ne soyez pas embarrassé par certaines maladies ou révélations, votre ostéopathe l’a probablement déjà entendu auparavant ! Votre douleur peut provenir de très loin : une entorse, une chute, un accident de voiture, un accouchement, une opération, … et ce même plusieurs années en arrière !!!
Lors d’une première consultation, l’ostéopathe constitue un dossier retraçant l’histoire du patient en détaillant les éléments suivant :
• Etat de santé général, état psychique
• Mode de vie : alimentation, sommeil, activité sportive et professionnelle
• Etude des différentes sphères : crânienne, ORL, cardio-pulmonaire, viscérale, urinaire, gynécologique, …
• Traitement en cours
• Antécédents médicaux, chirurgicaux, familiaux, traumatiques
Ensuite, il s’intéressera votre motif de consultation :
• Localisation, circonstances d’apparitions, horaires, évolution, intensité, nature de la douleur, …
• Facteurs aggravant ou soulageant survenus
• Signes associés
• Autres douleurs
Enfin, il examinera vos examens complémentaires.
Votre ostéopathe a été formé en sémiologie médicale. En aucun cas votre ostéopathe effectuera un diagnostic médical, toutefois il est compétent pour établir un diagnostic d’exclusion et vous réorienter vers votre médecin.
2) L’examen et les tests cliniques
Au terme de l’interrogatoire, l’ostéopathe pratique une série de tests médicaux d’exclusion (orthopédiques, neurologiques) lui permettant de réorienter le patient si nécessaire pour une prise en charge médicale.
Dans un deuxième temps, un bilan ostéopathique complet sera réalisé : postural, mécanique, et palpatoire. Le but est d’observer, analyser, évaluer le corps dans sa globalité et de faire des liens entre le motif de consultation et les différents éléments retrouvés.Votre ostéopathe cherchera, par tes tests ciblés et spécifiques, à mettre en évidence les restrictions de mobilité pouvant être responsables de vos douleurs.
Cette phase permet, avec l’anamnèse, d’établir un diagnostic ostéopathique et d’élaborer un plan de traitement adapté au motif de consultation et au patient.

3) Le traitement ostéopathique
Après avoir expliqué au patient le diagnostic ostéopathique, et avec son accord, l’ostéopathe commence le traitement : musculo-squelettique, crânien, viscéral, … De nombreux outils sont à la disposition de l’ostéopathe pour que la prise en charge soit adaptée au patient, à ses antécédents et à ses préférences. Voir les techniques ostéopathiques.
Le traitement ostéopathique s’établit toujours dans le souci du respect de la globalité du corps. Le but étant de restaurer la mobilité afin de stimuler votre mécanisme d’autorégulation et de permettre à votre organisme de retrouver son équilibre, sa santé. Indolore, les techniques sont douces, non traumatisantes toujours dans les limites physiologiques des tissus mais certaines zones sensibles peuvent causer un inconfort. Si vous avez peur du « crac », si l’intensité de la douleur est trop forte, ou si vous êtes mal à l’aise avec les techniques employées, n’hésitez pas à en parler afin de proposer un traitement alternatif ou de changer pour une position plus confortable.
Chaque patient étant unique, la consultation sera toujours différente pour un même motif de consultation.
Des conseils adaptés à vos besoins vous seront donnés afin de compléter le traitement et de prévenir d’autres troubles éventuels par la suite.

4) Plan de traitement
En fonction des éléments recueillis lors de l’interrogatoire et de l’examen clinique, votre ostéopathe élaborera un plan de traitement, pouvant s’étaler sur plusieurs séances. Parfois, une seule séance suffira. Néanmoins, le nombre de traitements requis dépend de plusieurs facteurs tels que l’état de santé général du patient, le mode de vie, l’intensité de la douleur, la chronicité, … La plupart des douleurs peuvent être soulagées en deux ou trois consultations.
• La plupart des troubles aigus (inférieurs à 3 mois) peuvent être améliorés en 1 à 3 séances.
• La plupart des troubles chroniques (supérieurs à 6 mois) peuvent être améliorés en 5 à 8 séances.

 

Répartition des séances :
• Douleurs aigues (torticolis, lumbago, …) : une séance rapprochée sous 10 jours est conseillée
• Douleurs chroniques (arthrose, cervicalgie, …) : une séance 2 ou 3 semaines après est conseillée
• Traitement préventif : 2 à 3 fois par an

 

Après une séance
Après une séance, vous pouvez vous sentir très fatigué et dans certains cas, ressentir des tensions, comme des courbatures notamment s’il s’agit de votre premier traitement.
Il est conseillé de se reposer et d’éviter au maximum toutes activités trop physique pendant quelques jours telles que le sport, le jardinage, le bricolage, le port de charges lourdes… et ce même si vous ne ressentez plus du tout de douleur après le traitement !
Il est également conseillé de s’hydrater correctement.

 

N.B : –  La consultation se déroule en sous-vêtements. Prévoyez une tenue                   confortable.
– Les personnes mineures doivent OBLIGATOIREMENT être                                   accompagnées d’une personne majeure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.